Quand : jeudi 7 juin à 18h30
Où :
Saint-Germain des Prés (Salle Casimir, 5 rue de l’abbaye, 75006)

L’engouement du public pour l’archéologie des pays de la Bible et la place prédominante que celle-ci semble avoir acquise dans ce qu’on appelait autrefois l’”histoire sainte” invitent à s’interroger. Comment cette discipline, introduite au Levant à la fin du XIXe siècle, est-elle devenue la “mesure du réel” dans le domaine des études bibliques ? Depuis les premiers coups de pioche sous le sol de l’ancienne Ninive en Mésopotamie, dans les années 1840, jusqu’aux controverses actuelles sur le royaume de David à l’âge du Fer, les découvertes archéologiques se sont multipliées un peu partout au Proche-Orient, éclairant les origines du texte biblique et sa vision de l’histoire régionale. Non sans obliger les archéologues à remettre en cause leurs a priori épistémologiques. Cent cinquante ans plus tard, les débatssont encore vifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s